AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ryutaro ~ Shy and wild child [ Fini ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ryutaro
Elève de la classe spéciale - Chanteur
avatar

Nombre de messages : 8
Localisation : Dans son coin.
Petit ami de : Hein, t'es sérieux là ?
Date d'inscription : 02/06/2011

MessageSujet: Ryutaro ~ Shy and wild child [ Fini ]   Sam 11 Juin - 12:53




    Nom du personnage: Ryutaro

    Groupe: Uke

    Age: 17 ans

    Statut: Élève de la classe spécial, chanteur

    Histoire:

    Comment est-il né, qui sont ses parents ? D'où vient donc ce gamin ? Personne ne le saura jamais. Une chose est certaine, cet enfant n'était pas désiré. Tout ce que l'on sait, c'est qu'il a vu le jour dans une rue sombre et malodorante de Tokyo, et que c'est dans cette rue qu'on l'a abandonné.

    Il vécu une partie de son enfance en orphelinat. L'orphelinat... Un enfer. Un moment de sa vie qu'il prend bien soin de ne révéler à personne. Il aurait aimé effacer ce moment de son existence de sa mémoire, mais cela l'a marqué à jamais, et a fait de lui ce qu'il est aujourd'hui.
    Il n'avait pourtant jamais rien fait à personne.. Il était même adorable à la base.. Mais au fil du temps son comportement s'est détérioré. Disons que de se faire lyncher toute son enfance n'aide pas vraiment à s'épanouir correctement. Qui a dit que les enfants ne pouvaient pas être cruels ..? A cette époque, Ryutaro en a vraiment vu de toutes les couleurs. D'abord, on se moquait de lui. Puis on l'insultait et lui crachait dessus. Puis enfin, vinrent les coups et les humiliations. Il n'était qu'un enfant, et pourtant ses grand yeux noirs ne reflétaient déjà plus la moindre étincelle de vie. Et c'est ainsi que petit à petit il commença à se renfermer, à se montrer agressif, peureux, violent. Il ne voulait pas se laisser faire, mais que pouvait-il faire, seul contre tous ?

    Un jour pourtant, sa vie fut complètement bouleversée. Un jeune couple qui ne pouvait pas avoir d'enfant vint visiter l'orphelinat. Bien sur, ils n'étaient pas les premiers.. Mais ils furent les premiers à poser leurs yeux sur le petit Ryutaro, isolé dans son coin. Oh évidement, on les avait prévenu, il s'agissait d'un "enfant turbulent et.. perturbé". Mais leur décision était prise, Ryutaro serait leur petit garçon.

    Ryutaro fut donc adopté à l'âge de sept ans. Il était tombé à première vu dans une bonne famille, il avait tout pour être heureux. Mais le petit garçon ne s'adaptait pas à sa nouvelle vie, et rejetait ses parents adoptifs. Au début ils restèrent patients, pensant que ce n'était qu'une question de temps, que c'était normal, qu'il fallait lui laisser le temps de s'habituer.. Mais rien ne changea. Ryu se renfermait de plus en plus, refusait de communiquer avec ses "parents", et se montrait souvent agressif. Alors la situation commença à dégénérer.. Des disputent éclatèrent au sein de ce jeune couple, chacun se renvoyant la faute. "On n'aurait pas du le prendre ! " , "C'est qu'un autiste ce gamin ! " [...] et bien sur, toutes ces paroles finissaient dans les oreilles du petit garçon.. Mais les disputes se firent de plus en plus virulentes et.. violentes. Bientôt, des objets fusèrent régulièrement le soir à travers les pièces, puis des coups s'échangèrent.. Pour que finalement, toute cette violence se retourne sur le petit Ryu..

    Lorsqu'il eut treize ans, ses "parents" se séparèrent. Sa garde fut confiée à sa mère, et il ne revu jamais plus son père. Cette dernière ne rejetait plus toute sa rancœur sur lui, mais sombrait dans l'alcool. Elle devint petit à petit une véritable épave, oubliant complètement l'existence du jeune garçon. Il devait donc être parfaitement autonome, mais cette situation l'arrangeait. Au moins maintenant, il était tranquille. A l'école, il se révélait être un véritable petit surdoué. Pourtant il ne travaillait pas tant que cela, c'était juste que tout lui semblait toujours très simple. L'école ne l'intéressait pas vraiment, et ses rapports avec les autres étaient.. tout simplement inexistants. Il préférait rester à l'écart, et restait dans son coin. Et si jamais on venait l'embêter ? Il devenait vite agressif, et tout cela finissait souvent en bagarre. Et bien sur, la faute lui retombait encore dessus. Mais au fond tout cela il s'en moquait. Qu'on lui jette la pierre, encore et toujours, peu importait, puisque la musique était la seule chose qui lui apportait un semblant de vie...

    En effet, Ryutaro passait des heures à écrire des chansons, et à composer sur une vieille guitare abimée. Il chantait aussi mais.. en veillant toujours à ce que personne ne puisse l'entendre, ou le surprendre. Seul dans son monde, il passait son temps à écrire, des chansons, mais aussi des paroles et des textes diverses. Il dessinait aussi, et se montrait même plutôt talentueux. En fait, tout ce qui touchait à l'art l'intéressait. Il se mit aussi à courir régulièrement, souvent très tôt le matin, pour se défouler, et évacuer toutes ses angoisses. Et puis, ça lui permettait d'être -un peu- moins frêle, ce qui est toujours utile quand on se bastonne régulièrement..

    Ryu vivait ainsi dans sa bulle, jusqu'au jour où il croisa le chemin d'un jeune homme nommé Keiji. Ryu avait alors quinze ans, et Keiji tout juste dix huit ans. Ce dernier surprit un jour Ryu chantonner dans un coin reculé d'un parc, grattant avec sa vieille guitare un morceau qu'il avait écrit. Keiji était lui même musicien, il avait complètement décroché du système scolaire -et d'un peu tout en vérité- et essayait tant bien que mal de vivre de sa musique. Et ce jeune artiste marginal, mais terriblement mignon, qu'était Ryutaro ne l'avait pas laissé indifférent, loin de là.. Ryu réussit petit à petit à lui accorder sa confiance, et ils se lièrent d'amitié. Une amitié qui devint vite ambiguë.. Jusqu'à cette nuit où leur attirance mutuelle fut confirmée. Ils restèrent ensuite amant quelques temps, mais bien vite Ryutaro sentit que tout allait dégénérer un jour ou l'autre.. Keiji se montrait de plus en plus possessif avec lui, alors qu'il ignorait complètement la nature de ses propres sentiments. Après tout, pouvait-il réellement avoir confiance en qui que ce soit ? Au fond de lui Ryutaro savait qu'il n'y était pas prés, et malgré tout Keiji n'avait pas su atteindre son cœur meurtri.

    Mais Keiji voulait que Ryu lui appartienne, à tout prix. Et cette relation devenait étouffante et destructrice. Cela faisait presque un an qu'ils se fréquentaient, et ils vivaient même ensemble. Alors un soir Ryu lui dit que tout était finit, qu'il n'avait jamais voulu que tout aille aussi loin, qu'il n'en pouvait plus. Kei péta littéralement les plombs, et se jeta contre son amant, le plaquant violemment contre le mur de la cuisine de son appartement. Ryutaro commençait à paniquer, et se débattit comme il le pouvait pour repousser Kei, qui se mit à l'embrasser sauvagement, et à soulever son t-shirt pour griffer sa peau du bout des ongles. Mais Ryu réussit tout de même à lui envoyer une violente gifle, ce qui lui valut de se retrouver projeter au sol. " T'as toujours voulu m'appartenir, m'dis pas le contraire ! T'es à moi, à moi mon ange. ~ " Ryu n'eut pas le temps de se relever, Kei s'était déjà installé au dessus de lui, lui maintenant fermement les mains au dessus de la tête. Mais Ryu ne se calmait pas, et il mordu Kei au bras, à sang. Il se prit un poing monumental, puis son haut vint à le quitter. Paniquant de plus en plus, il rendit alors son coup de poing à Kei, et réussit enfin à se dégager de son emprise. La lèvre en sang, il se releva vivement et couru de l'autre côté de la pièce, cherchant quelque chose pour se défendre.. Il se saisit alors d'un couteau de cuisine, et le brandit face à Keiji en tremblant, les larmes lui montant aux yeux. "Laisse moi partir, t'approches pas ! J'veux.. j'veux pas faire ça, laisse moi Kei.."

    Doutant de la capacité de son amant d'aller au bout de son geste, Kei se jeta à nouveau sur lui, un sourire mauvais aux lèvres. Mais il s'était trompé. Ryutaro était bien décidé à ne pas se laisser faire et.. il enfonça le couteau dans le ventre de Keiji. Horrifié par son geste, il se laissa tomber contre le mur derrière lui, laissant glisser de sa main l'arme ensanglantée. Il observa son amant s'écrouler à ses pieds, et se vider lentement de son sang, sous son regard terrifié.

    Ryutaro resta de longues minutes ainsi contre le mur, le souffle coupé et le cœur battant à tout rompre, le sang de son amant défunt glissant le long de ses mains blanches. Mais ensuite tout alla très vite. Encore paniqué, il réussit paradoxalement à garder un minimum son sang froid. Il effaça alors les preuves, les empruntes, tout ce qui aurait pu attester de sa culpabilité. Même si après tout, qui aurait pu s'intéresser réellement à la mort de ce jeune marginal et sans famille qu'était Keiji ? Ce ne fut donc qu'une affaire classée parmi tant d'autres..

    Mais après cette nuit tragique, Ryutaro se sentit complètement désemparé. Cela faisait des mois qu'il ne vivait plus avec sa "mère", qui n'avait d'ailleurs jamais cherché à avoir de ses nouvelles. Mais que pouvait-il faire ? Il n'avait que seize ans, une vieille guitare, un cahier de feuilles blanches, quelques fringues et pas un rond. Alors il décida, à contre-cœur, de revenir frapper à la porte de cet appartement où il avait vécu pendant presque neuf ans, et qui était devenu à ce jour un véritable taudis. Oh que ça lui a couté de revenir vers cette femme abjecte, qu'il n'avait jamais réussi à considérer comme une mère.. Mais il n'avait pas le choix. Et encore fallait-il qu'elle ne le jette pas à la rue.. Ce qui ne fut heureusement pas le cas. De toute manière, vu l'état dans lequel elle se trouvait, elle aurait sans doute accepté n'importe qui. Mais peu importait, au moins il avait un toit, c'était pour l'instant le plus important. Il se remit aussi un peu plus sérieusement à travailler en cours, car avec sa relation avec Keiji il avait quelque peu décroché. Ce ne fut cependant pas difficile pour lui de revenir au niveau plus qu'excellent qu'il avait autrefois..

    C'est donc ainsi que, quelques mois plus tard il décrocha une bourse, qui lui permettait d'intégrer la prestigieuse école Visual Addict. Le jeune homme -légèrement asocial- qu'était Ryutaro aurait certainement préféré tout, sauf ce genre d'école et la vie en internat .. Mais au fond c'était une chance énorme pour lui, il ne devait pas passer à côté de cela. La vie avec cette femme, ou plutôt cette épave était insupportable, et les fins de mois étaient plus que difficiles alors.. Soit, la Visual Addict allait donc accueillir un petit nouveau plus que singulier...


    Amour/ Amitié:

    L'amour, l'amitié ? Voyez plutôt comment ce qui a pu ressembler à tout cela a fini... Il n'est donc pas difficile de comprendre pourquoi la confiance du petit Ryu est si difficile à gagner. L'amour il ne connait pas, et il ne veut pas même en entendre parler. Non, ça, ça ne peut le concerner.. C'est comme ça, personne ne l'aime, personne ne s'intéresse vraiment à lui. Et il se force à croire que c'est très bien ainsi.. L'amitié ? C'est la même chose.. même si pour ça, il serait sans doute moins réticent. Il ne l'avouera jamais, mais il souffre terriblement de sa solitude, et aimerait bien un jour trouver des personnes capables de le comprendre.. même si au fond, il n'y croit pas vraiment.

    Défaut/Qualité:

    Ryu est comparable à un petit chat sauvage. Mignon, mais terriblement farouche.. Il se méfie de tout le monde, et préfère rester dans son coin. S'il se sent menacé, il peut rapidement devenir agressif, et même violent si on l'embête un peu trop.. Oh il n'est pas bien costaud certes.. Mais disons qu'à force de se faire taper dessus et de se battre régulièrement, il a appris à se défendre, et même plutôt bien.. Il est assez craintif, et peut se mettre à paniquer assez facilement s'il se sent en danger. Et quand Ryu panique, ce n'est jamais bon.. Il lui arrive aussi de faire des crises d'angoisse, parfois assez violentes. Il a toujours été considéré comme étrange et marginal, ce qui la rendu solitaire et asocial. De plus, il est légèrement agoraphobe, et vit plutôt mal la vie en communauté.. alors je vous laisse imaginer comment il appréhende la vie en internat..

    Cependant, derrière cette apparence de sauvageon , se cache un garçon rempli de qualités, et possédant une grande sensibilité. Il est attachant si on apprend à le connaitre, et peut se montrer des plus adorables. Il n'est pas du tout méchant, et se révèle être une personne tout à fait attentionnée et attentive aux autres, ce qui peut paraitre plutôt paradoxal. Il est aussi particulièrement intelligent, et peut se montrer bien plus pertinent qu'il n'y parait, ce qui peut être assez surprenant. Aussi, il déteste qu'on lui impose quoi que ce soit. Il se montre très peu docile, et ne supporte pas qu'on essaye de le contrôler. Ce qui.. pourrait être un peu différent dans certaines situations, mais pour cela encore faudrait-il parvenir à l'apprivoiser ..

    Nom et Groupe de votre personnage: Ryutaro - Plastic Tree

    Code: OK par Yuuki.


Dernière édition par Ryutaro le Dim 12 Juin - 23:51, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ryutaro ~ Shy and wild child [ Fini ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voilà, c'est fini, TSVP
» palettes wet n wild cosmetics
» sebastien-wild
» Elle a eu un déclic... et du coup c'est fini !!!
» Fini le travail... bonjour le fond du lit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Visual Addict :: ★~~Le commencement~~★ :: ~~Les présentations~~ :: Fiches validés-
Sauter vers: